Sélectionner une page

Le 29 janvier 2019 s’est tenue la Conférence presse du Mondial du Bâtiment. A cette occasion, Guillaume Loizeaud, Directeur de la Division Construction de Reed Expositions, a présenté les grands enjeux et les tendances de BATIMAT 2019.

 

Des espaces conçus pour répondre aux nouveaux enjeux

Chacun des espaces du salon BATIMAT a pour vocation d’apporter des réponses concrètes à des enjeux fondamentaux pour le bâtiment dans les prochaines années. Au-delà de présenter des solutions, BATIMAT est pensé comme un observatoire et un anticipateur des changements pour mieux accompagner les professionnels.

  • Hall 4 : tendance co-living et co-working à l’honneur, un forum Salles de Bains et Intérieurs à vivre, un secteur Carrelage ainsi qu’un Espace Projets architectes & décorateurs.
  • Hall 5A : un forum Architecture, ½ journée de l’Architecture Européenne, ½ journée Regard sur l’Architecture et des parcours et des visites guidées.
  • Hall 5B : Une zone de démonstration extérieure, un espace déchets Amiante et un secteur EPI.
  • Hall 5A/6 : Nouveau secteur : Construction Tech® il rassemblera l’offre la plus large et la plus complète du marché des solutions pour le bâtiment connecté. Ce nouveau secteur de 4500 m², situé dans l’inter-passage des halls 5A et 6, a pour ambition de se mettre au service de l’accélération de l’innovation dans la filière. Il proposera : un Démonstrateur Construction Tech ® de 400 m², un espace démonstration maison3D & robots, une zone de pitch start-ups, un espace Collectif Gimélec, un espace d’animation Impulse Partners et un espace SBA R2S.
  • Hall 6 : secteur « Vivre Bois » et la maison construite en 5 jours, un forum Bâtiment, un plateau Batiradio, une Arena Innovation, un secteur filière Prévention, métiers et services, un espace démonstration « Master class et ateliers » les meilleurs artisans de France avec RMC.

 

Aujourd’hui, 8 grandes tendances porteuses de changements émergent et

BATIMAT est présent pour aider le secteur du bâtiment à les appréhender et à y répondre :

Appréhender le bâtiment et la mobilité comme un couple au centre des enjeux de la ville de demain.

Inventer les nouveaux logements flexibles, accessibles, économiques et capables de s’adapter tout au long de la vie.

S’adapter à l’évolution des usages par plus de connectivité et de nouvelles technologies.

Utiliser des solutions renouvelables et non-productrices de déchets.

Concevoir des modes constructifs à empreinte carbone réduite ou nulle.

Généraliser l’emploi des technologies pour optimiser, stocker et partager l’énergie et les services.

Industrialiser les process de construction et de rénovation.

Former, développer les compétences et améliorer les conditions de travail.